InterviewXP

REX : participer au Fab Lab PLANET

Amine Webnet Architecte technique

Amine, Architecte technique

L’architecture ce n’est pas juste le code c’est avoir une vision plus globale. C’est vouloir apprendre toujours plus …

J’ai rejoint Webnet en 2011 pour mon stage de fin d’études et depuis je ne suis jamais reparti ! J’ai eu l’occasion de travailler sur pleins de projets très différents et très intéressants notamment en Symfony, ce qui fait que je suis passé assez vite de développeur PHP, à Lead Dev puis enfin Architecte technique.
J’ai toujours aimé apprendre, pas forcément que dans l’informatique. Ça fait partie de ma personnalité. J’aime bien bidouiller. J’ai commencé quand j’avais 5 ou 6 ans avec du basic (je faisais des petits bonhommes qui dansaient), à 15 ans j’ai testé PHP, à 18 ans je rejoignais l’école Supinfo. J’ai commencé par un stage dans une startup avec pour projet de monter un réseau social en PhP autours du football. C’est là que j’ai réalisé que j’étais très à l’aise avec cette techno.
J’ai continué à en faire en arrivant à Webnet en me spécialisant sur Symfony. Depuis, j’ai aussi l’occasion de faire du Dev Mobile hybride avec du JS ou du Typescript récemment avec Ionic. Maintenant je fais autant de dev mobile hybride que du PHP.

Pour devenir architecte technique, il faut avoir une très bonne culture informatique générique qui n’est pas que liée qu’au langage.

Je fais beaucoup de veille, je lis beaucoup d’articles, ce qui me permet d’analyser les tendances du marché.
Sur les plateformes comme Medium ou dev.to j’apprends sur les retours d’expériences des développeurs en regardant les nouvelles technos qu’ils utilisent dans leurs projets. Dès que je vois quelque chose d’intéressant, je le teste sur mon temps perso ou bien pendant les temps de PLANET. Je ne vais pas « suivre » une personne en particulier mais plutôt des sujets, genre Javascript/PHP/Symfony/Laravel

PLANET, c’est 2 jours par mois pour tester des technos délivrées de tout contexte commercial.

Quand je suis arrivé à Webnet, il n’y avait pas encore PLANET. Avec Antoine (CTO), André (Archi PHP), et certains chefs de projets, nous avons demandé à la Direction de créer un Fablab, de nous accorder du temps libre pour travailler sur des projets non commerciaux. L’idée a été acceptée et aujourd’hui on peut sortir de notre zone de confort en allant sur des technologies nouvelles.
Avec PLANET, on peut faire de la bidouille sur des projets intéressants choisis en amont avec l’équipe. C’est un moyen pour moi de monter en compétence et de me maintenir à jour sur des sujets que je ne verrais pas forcément tous les jours comme le machine learning, les assistants vocaux, la reconnaissance visuelle, reconnaissance vocale.

Webnet R&D

J’ai travaillé sur pas mal de projets depuis la création de PLANET

Au tout début c’était sur l’expérimentation des bases de données NoSQL. On avait fait un genre de plateforme de veille collaborative de type Twitter, centrée sur l’entreprise, avec une notion de #, de follow et de personnes. On l’a aussi déclinée en version mobile.
On a travaillé un moment sur Arya, une borne d’assistance d’accueil aux fonctionnalités de reconnaissance faciales, vocales, et de commandes. Arya répond à des questions simples liées à de l’information interne comme par exemple « Est-ce que Toto est là aujourd’hui ? ».
On a fait aussi de la blockchain en portant la plateforme de paris sportifs que nous avions réalisés pour la Coupe du Monde. C’était intéressant d’expérimenter la blockchain dans un domaine non financier (lire l’article à ce sujet sur le blog technique)

En ce moment on réalise un jeu utilisant du Machine Learning et de la reconnaissance Air draw.

J’ai choisi ce projet parce que c’est fun de créer un jeu auquel on jouera en interne !
Et bien sûr parce qu’avec ce projet on expérimente sur de la capture d’image, sur de la réalité augmentée avec la superposition d’image, sur du machine learning avec tensorflow et de l’IA.

R&D Air Draw PLANET

Pour le moment, on est une équipe de quatre développeurs sur le projet.
Oriane, en régie chez Thalès Research and Technology, a l’habitude des technos de réalité augmentée et de la réalité virtuelle. Elle nous apprend beaucoup sur les traitements d’images dans l’air ou et aussi dans le domaine de l’UX.
André, en régie chez Qualigaz, s’occupe de la partie capture du dessin face à une webcam en Kinect. Avant de partir en mission, André travaillait au siège avec moi. C’est sympa de le voir revenir 2 jours par mois 😊
Sinon, Stefan et moi travaillons sur le moteur de reconnaissance de dessin. On se base sur un data set de google (une grosse base de dessin existante) et c’est ce qui va nous servir de modèles de reconnaissance et de prédiction.

Je fais partie de PLANET depuis le début et je compte bien y rester en 2020 !

Je n’ai pas encore d’idées de projet pour PLANET 2020, mais disons que j’ai un tiroir à idées que je remplis au fur et à mesure ma veille en me disant que ça pourrait me servir de support pour un projet Planet. Je n’ai rien d’arrêté mais j’y réfléchi souvent.